Vous êtes ici : Accueil » Fiscalité Assurance-Vie » Fiscalité : l’assurance-vie championne de la gestion de portefeuille (...)

Fiscalité : l’assurance-vie championne de la gestion de portefeuille ?

D 6 août 2011     A Jérémie G.    


Fiscalité : l'assurance-vie championne de la gestion de portefeuille ?
Partager sur Facebook94 Partager sur Twitter0 Partager sur Google+0

La supériorité de l’assurance vie sur les comptes-titres

La plupart des personnes gèrent leurs valeurs mobilières sur un compte-titres. Pourtant, l’assurance-vie est un moyen fiscalement intéressant de le faire à moindre coût..... explications.

Gestion de portefeuille : l’assurance-vie surpasse les comptes-titres ?Gestion de portefeuille : l’assurance-vie surpasse les comptes-titres ?

Peu de gens le savent, mais l’assurance-vie n’est pas qu’un moyen d’épargner pour sa retraite, ou d’assurer sa succession.

En effet, un des gros avantage de l’assurance-vie tient dans ses avantages fiscaux très intéressants pour gérer des valeurs boursières.

Alors que la plupart des particuliers utilisent leurs comptes-titres pour gérer leurs OPCVM (Organismes de placement collectif en valeurs mobilières = FCP + sicav), l’assurance-vie serait en faite beaucoup plus intéressante.

La société de conseil et de gestion patrimoniale Equance explique ainsi dans un communiqué les raisons fiscales qui font des contrats d’assurances-vie, les champions de la gestion des valeurs boursières.

3L’impôt sur la plus-value payé à terme3

Le premier argument en faveur de l’assurance-vie, est l’échéance de paiement de l’impôt sur la plus-value.

Si vous possédez un compte-titres, vous devrez vous acquitter chaque année de l’impôt sur les plus-values ce qui vous obligera le cas échéant à la revente de certains titres pour obtenir des liquidités.

Dans le cas d’une assurance-vie, le paiement de l’impôt sur la plus-value ne s’effectue qu’au moment du rachat ou de la fin de votre contrat [1] !

Le bénéfice de cette différence est double puisqu’il vous permet dans un premier temps d’avoir un capital à votre disposition plus important pendant toute la durée de votre assurance-vie, et que l’impôt virtuel que vous auriez payé fructifie au rythme du rendement de votre assurance-vie.

3Une assiette d’imposition plus intéressante3

Lors de l’acquittement de l’impôt sur la plus-value pour un compte-titres, vous êtes imposable sur le montant exact de chaque plus-value réalisée. Ainsi, si la vente d’un titre vous a rapporté un gain de 40% vous êtes imposé sur ces 40% de plus-value.

Dans le cas d’une assurance-vie, ce n’est pas le cas. En effet, l’assiette imposable est "lissée" par votre contrat, c’est à dire que vous payez sur la plus value moyenne totale de votre contrat et non pas sur chaque plus-value individuelle réalisée.

Ainsi, si vous disposez d’une plus-value globale de votre contrat de 20%, toutes les opérations ayant rapportées une plus-value seront taxées sur la base de ces 20% et ce même si vous avez réalisé des plus-values de 30% ou 40%.

3Un taux d’imposition dégressif3

Depuis 2011, altaprofit propose une assurance-vie alliant l’accès simultané à 1 fonds euros, 267 OPCVM et 120 titres vifs : Titres@vie

Lors du rachat de son contrat d’assurance-vie, le particulier peut choisir le type d’imposition qui sera utilisé pour taxer ses plus-values.

En effet, contrairement a un compte-titres, le contrat d’assurance-vie offre à son contractant la possibilité de choisir d’intégrer la plus-value de son contrat à ses revenus et donc d’être imposé au taux marginal d’imposition.

Son autre option, est de payer le taux d’imposition des plus-values qui est dégressif avec l’âge du contrat :

- 35% pour un contrat de moins de 4 ans ;

- 15% (plus les prélèvements sociaux) pour les contrats âgés de 4 à 8 ans ;

- 7,5% (plus les prélèvements sociaux) pour les contrats de plus de 8 ans.

En comparaison, le détenteur d’un OPCVM en direct, lui, verra la plus-value réalisée imposée au taux fixe de 19%, plus les prélèvements sociaux de 12,3%, soit 31,3%.

On voit donc clairement l’optimisation fiscale des contrats d’assurance-vie de plus de 4 ans.

De plus, au delà de 8 ans, l’assurance-vie présente un autre très gros avantage : un abattement de 4600€ (9200€ pour un couple) est possible chaque année pour tout rachat partiel de votre contrat d’assurance.
Ainsi, vous pouvez gratuitement "retirer" 4600€ de votre épargne chaque année sur lesquels vous ne serez pas imposé !

Il apparaît donc que l’assurance-vie présente de sérieux avantages fiscaux pour gérer vos valeurs mobilières. Il est donc important d’en profiter pour rentabiliser au maximum la construction de votre capital.


[1à noter que depuis le 1er juillet 2011 les intérêts du contrat en euros sont prélevés chaque année

Rechercher

Top 10 des contrats sans frais

TOP 10 CONTRATS SANS FRAIS D'ENTREE
1 Puissance Sélection
(4.2 - 10 votes)
2 MesPlacements Retraite
(4 - 7 votes)
3 MonFinancier Frontière Efficiente
(4 - 20 votes)
4 Puissance Vie
(3.88 - 24 votes)
5 NetLife
(3.82 - 33 votes)
6 LinXea Spirit
(3.79 - 14 votes)
7 Evolution Vie
(3.76 - 17 votes)
8 Digital Vie
(3.75 - 8 votes)
9 MonFinancier Retraite Vie
(3.64 - 25 votes)
10 Aduleo
(3.62 - 13 votes)

Top 10 des contrats sans frais d'entrée (avis des lecteurs du site). Ce classement n'engage en rien sur la qualité respective de chacun des contrats.



Newsletter


Top 10 des fonds euros

1.  Fonds en euros Cardif Sécurité

2.  Apicil Euro Garanti

3.  Eurossima

4.  Suravenir Rendement

5.  Afer

6.  Internet Opportunité

7.  Spirica

8.  Euro Dolcéa Vie

9.  Sélection Rendement

10.  Direct Euro

Top 10 : En termes de nombre de lectures effectuées sur ce site.


Palmarès

1.  Comparatif des contrats sans frais

2.  Palmarès 2016 des fonds euros

3.  Meilleur fonds euros 2014 des contrats d’assurance-vie sans frais sur les versements

4.  Palmarès 2015 des fonds euros (Taux servis en 2014)

5.  Palmarès des taux servis en 2013 / Fonds euros